Confessions intimes : comment bien choisir sa lingerie ?

Les Toulovers, je n’ai pas pour habitude de parler de moi et de sujets si personnels  (même si j’ai posé récemment en maillot de bain AcquaBazaar pour un look « indian summer » !), je me dis qu’après 1 an et demi, je suis devenue assez intime avec vous pour oser aborder une question de taille : la lingerie. On croit toutes connaître notre corps, notre morphologie, ce qui nous va, nous plaît ou nous convient. Et pourtant, la plupart d’entre nous se trompe de taille de soutien-gorge. Moi la première je l’avoue. J’en ai fait l’expérience.

https://www.behance.net/gallery/1044757/Lingerie-Illustrations

Comment calculer son tour de poitrine ?

Formée dès 10 ans, j’étais une habituée du rayon lingerie des magasins de prêt-à-porter comme H&M. Il y a encore 5 ans je pensais connaître ma taille de poitrine, et le bonnet qui me convenait. Alors la première fois que je suis allée dans une enseigne spécialisée en lingerie femme, Darjeeling pour la nommer, je m’en souviens bien. J’allais entrer en cabine quand la conseillère me dit : « Je ne crois pas que ce soit votre taille ! » Je l’ai regardée, à la fois étonnée, intimidée et aussi énervée. Je pensais : « Mais pour qui elle se prend, celle-là ? ». On était en hiver, je portais un manteau entre-ouvert, certes, mais comment pouvait-elle savoir ?! Je l’ai laissé me conseiller, me mesurer… Verdict : je prenais 2 bonnets de moins (!) et 10 centimètres de tour en trop. HS. J’ai alors essayé un modèle « corbeille », adapté à ma poitrine, et à la bonne taille selon la conseillère. « Trop serré » j’ai dit. « Non, ça vous maintient », a-t-elle nuancé. Et elle avait raison, c’était son métier. Et dernièrement encore j’étais au Printemps Grand Var, dans l’espace intime « lingerie » où Nathalie P., une adorable Touloveuse, travaille… J’ai découvert la marque italienne COSABELLA, des soutiens-gorges triangles en dentelle couleur tye and dye bleue turquoise / nude, absolument craquants. En un coup d’oeil, elle a deviné ma taille, sans que je la voie me détailler ! Bon, c’est étrange comme sensation, mais après tout, on est entre femmes… et puis quel plaisir d’être conseillée par une professionnelle !… Pendant des années j’ai porté des sous-vêtements absolument inadaptés, essayant de régler le dos ou les bretelles sans cesse… J’espère que ce n’est pas votre cas, dans le doute, n’hésitez-pas à demander conseils, sincèrement. Et stop aux préjugés, ce n’est pas parce qu’on fait un petit bonnet A ou au contraire que l’on dépasse le bonnet D que la lingerie est désuète, trop ado ou trop mamie, c’est faux !

Lingerie curvy : ‘Size sexy’

La preuve ; la mannequin « grande taille » Ashley Graham qui fait partie des icônes de la mode grande taille (elle a posé pour Pirelli !), le revendique : « I am Ashley Graham and I am size sexy ». Je suis tout à fait d’accord avec elle, et sa marque de lingerie is soooo sexy !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *