Toulon, terre de rugby et de boxe pour Faïsal Arrami

On connaît Toulon pour sa mythique équipe du RCT qui vient de se qualifier pour la finale de la Champions Cup qui l’opposera à Clermont samedi 2 mai à Twickenham. D’ici là, certains joueurs et même la ville entière des Rouges & Noirs vibreront samedi 25 avril au rythme d’un autre sport, la boxe.

Rendez-vous au Palais des sports

Originaire de Toulon, Faïsal Arrami, 30 ans, triple champion de boxe France (en lourd-léger) et champion d’Afrique, est le coach de nombreux sportifs et célébrités. Les rugbymen toulonnais Mathieu Bastareaud, Sébatien Tillous-Borde, Jocelino Suta, les frères Armitage et aussi le rappeur Maître Gims font partie de ses amis et supporters les plus fidèles. Tous seront présents au Palais des sports de Toulon pour son Championnat international de Boxe, sponsorisé par la marque Urban Rugby dont je vous reparle très vite avec un beau concours !…

faissal Arrami

Faissal Arrami

Pour l’occasion, j’ai posé quelque questions à l’impressionnant Faïsal Arrami pour qui la boxe est une vraie philosophie de vie.

Pourquoi et comment es-tu tombé dans la boxe ?

Faïsal : J’ai commencé la boxe à l’âge de 12 ans. C’est mon père, fan de Mick Tyson et de Mohammed Ali, qui m’a poussé à pratiquer ce sport. Je faisais du karaté avant mais cela ne m’a pas beaucoup aidé et apporté… C’est en arrivant à Toulon au sein de la cité que j’ai vraiment commencé la boxe.

Qu’est-ce que ce sport représente pour toi ?

C’est un sport extrême dans tous les sens du terme que ce soit physique ou mental. Au quotidien comme sur le ring, on apprend à bloquer et éviter des coups, à gérer ses émotions… Pour moi la boxe représente la vie.

Quelles sont les valeurs qui t’animent dans la vie et sur le ring ? 

Ce qui est intéressant, c’est que, ce que j’utilise sur le ring, j’essaie de m’en servir aussi dans la vie de tous les jours et vice versa. Je superpose les deux et mon mode de vie est ainsi. La boxe fait partie de ma vie.

Quelles sont les qualités pour être un « bon » boxeur ?

>Il faut avoir un bon mental mais quand on commence une carrière, on peut avoir un mental très faible et le travailler par la suite afin de développer un mental fort. C’est une obligation dans le milieu de la boxe. On peut avoir un gros physique mais c’est le mental qui est primordial.

Quels liens y a-t’il entre la boxe et le rugby ? 

Ce sont des sports de contact de façons différentes mais les deux sont des sports violents. Le rugby est collectif, la boxe individuelle, pour autant, ce qui lie ces sports, c’est la réflexion qu’il y a derrière. Le rugby est un sport que je respecte énormément car les valeurs sont semblables à la boxe. Et en général les rugbymen et les boxeurs s’entendent très bien !

Qu’est-ce que tu enseignes en tant que coach au joueur du RCT ? 

Je leur enseigne à maîtriser leurs émotions avant, pendant, et après les matchs. A être plus lucides, plus agressifs sur le terrain et à être plus réactifs tout en restant maîtres d’eux-mêmes.

Toulon, ville de rugby, mise aussi sur la boxe et montrera une belle solidarité entre rugbymen et boxeurs samedi 25 avril dès 19h30 au Palais des sports où Faïsal Arrami, surnommé « The Africain King » dans le milieu, compte remettra les gants pour un duel international qui le classera parmi les 30 meilleurs boxeurs mondiaux. Lors de cette soirée exceptionnelle combattront aussi le double champion de France et Champion de l’union Européenne Jeremy Parody, ainsi que Toufik Bouchekar, Pepe Gomes et Bilal Ziadi. Pour les amateurs, la pesée du combat aura lieu la veille, vendredi 24 avril à 18h au restaurant la Tulipe noir sur le port de Toulon…

Gala de boxe
Samedi 25 avril dès 19h30/20h 
Palais des sports de Toulon // Entrée dès 12€

Facebook/ASCM Boxe Toulon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *