J’ai vu le film « Joséphine s’arrondit » en avant-première : interview de Marilou Berry

tournee-promo-film-josephine-marilou-berry-2016-toulon

Fin janvier, j’ai assisté à la projection presse de la comédie familiale « Joséphine s’arrondit » au Six n’Etoiles, le cinéma du centre-ville de Six-Fours, ouvert depuis 2 ans. Un film bon enfant, drôle, parfois un peu comico-hystérique mais réaliste et qui parlera à tous et toutes… Et d’après les premiers échos de la tournée européenne (France, Suisse, Belgique), l’accueil est des plus chaleureux ! Le lendemain, juste avant la seule et unique avant-première varoise du film, au même endroit, je rencontrais l’équipe : Marilou Berry, Mehdi Nebbou & Sarah Suco en pleine promo. Interview à la brasserie du cinéma.

Marilou Berry passe derrière la caméra

marilou-berry-promo-realisatrice-josephine-blog-toulon

Comédienne et désormais réalisatrice, qu’est-ce qui vous a motivée ? 

Pour moi passer à la réalisation était une continuité logique, une sorte d’accomplissement supplémentaire. Ainsi j’ai pu créer l’univers du film tel que je l’imaginais et comme j’en avais envie. J’ai tout penser de A à Z comme un chef en cuisine. J’ai fait mon casting, mes décors…

Pourquoi avoir choisi « Joséphine s’arrondit » pour ce premier film ?

Pour moi le thème de la maternité est universel, il parle à tous, toutes génération confondues… Ce sujet concret permet d’évoquer le couple, le rapport à l’autre, la parentalité… par le biais de la comédie, ce qui est assez rare au cinéma. Et il se trouve que ce sujet est aussi d’actualité car ma mère me tanne… (NB : Marilou a eu 33 ans le 1er février 2016, 2 jours après cette interview). J’ai commencé l’écriture de ce projet il y a environ 2 ans.

Comment avez-vous choisi le casting (Mehdi Nebbou, Sarah Suco, Cyril Gueï, Medi Sadoun, Victoria Abril) ? Et le fait de prendre votre propre mère Josiane Balasko comme la mère de votre personnage était une évidence… pour vous rassurer ?

Le tournage a duré 9 semaines et a commencé par la scène de la crèche avec ma mère. C’était vraiment ‘chouette’ qu’elle soit là… elle me connaît, sait mes angoisses… Ce n’est pas une « guest » parmi d’autres, d’ailleurs chacun a un vrai rôle et a été retenu pour son histoire, sa personnalité, je pense notamment à la libérée Victoria Abril, parfaite dans sa ‘peau’ ! Pour l’anecdote, le personnage de Sophie a trouvé preneuse seulement une semaine avant le début du tournage… J’ai mis du temps à trouver Sarah Suco mais je suis ravie de ce choix !

Mehdi Nebbou & Sarah Suco

promo-josephine-sarrondit-2016

Comment avez-vous vécu ce tournage ? 

Sarah : Nous avions tous les deux peur de décevoir Marilou, notre niveau de relation est très élevé, nous savions qu’elle nous faisait confiance… mais avoir quelqu’un qui connaît le métier d’acteur et n’en a pas peur c’est un vrai avantage…

Mehdi : Exactement. Moi, j’étais déjà là pour le premier « Joséphine » et je peux affirmer que Marilou a été de très bons conseils… L’art de la comédie c’est faire du mieux que tu peux avec ce que tu as. Et dans sa mécanique hyper précise où tout est écrit et préparé, elle a su nous laisser la petite liberté nécessaire pour que nous exprimions nos propositions, nos idées… Je dirai qu’on a eu beaucoup de chance de l’avoir en tant que réalisatrice. Et que ce tournage a été plein de confiance, et d’amour.

 

Vous êtes allé(e)s à l’avant-première samedi dernier ? Avec qui ? Vous avez aimé ? Pour les autres : date de sortie officielle de « Joséphine s’arrondit » mercredi 10 février 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *