Visite en avant-première du Telegraphe Toulon

EDIT : Le Telegraphe n’a pu ouvrir comme prévu. Pour la commission de sécurité, la salle n’est pas aux normes. Rdv en novembre 2018 ?!

C’est officiel, un nouveau lieu protéiforme va ouvrir au numéro 2 de la rue Hippolyte Duprat. Son nom : Le Telegraphe. Il s’agit d’“un club privé, un lieu de vie et de culture, un média” comme aiment à le décrire ceux qui se cachent (encore pour quelques jours) derrière. Le nom est déjà sur toutes les lèvres de qui suit l’actualité du centre-ville de Toulon ! Et forcément, j’ai eu envie de partager ma découverte en photos avec vous ! Sinon, l’inauguration publique est prévue le dimanche 30 septembre !

The Place To Be

J’ai eu l’opportunité de visiter Le Telegraphe en avant-première, encore en travaux, et c’était déjà magnifique. Le lieu a un potentiel révélé qui m’a laissé sans voix. En s’installant dans le bâtiment de la Poste de Toulon qui date de 1850, le Telegraphe entend pourtant ainsi lui redonner ses lettres de noblesse, en tant que nouveau lieu de communication et rencontres qui prendra plusieurs formes…

Le Télégraphe accueillera le bar L’Arbre à Bulles

En bas, au rez-de-chaussée, l’Arbre à Bulles va planter son décor sur près de 200 mètres carrés. Fini le bar confidentiel situé près des Halles, ne le cherchez plus il a fermé. Cyril et ses délicieux cocktails signature seront désormais 2 rue Hippolyte Duprat à Toulon, dans les anciennes chambres froides de la cantine de la Poste ! Immenses fenêtres, murs en briques et pierres, plafond dans son jus, lierres montants, mobilier vintage, oeuvres d’art… et surtout grand comptoir central. De ce que j’ai vu, même en chantier, le bar s’annonce fidèle au précédent que les habitués auraient pu regretter. L’Arbre à Bulles sera accessibles à tous (même non abonnés au Telegraphe), dès le 2 octobre, du mardi au samedi 10h-1h. Pour qui aiment les bonnes choses : mixologie, champagne en biodynamie, vins naturels…


Le Telegraphe c’est aussi une salle de spectacles, concerts, masterclass…

En plus, à l’étage, le Télégraphe proposera sur 300 mètres carrés, une salle hybride, avec une programmation éclectique à découvrir au fil des jours/semaines/mois à venir. Une des premières dates à retenir : le live d’Olivia Ruiz le 5 octobre 2018 à 20h. Ensuite : talk, masterclass de poésie ou de chant, ateliers danse, méditation et yoga… et il y a même un coin cuisine ! L’agenda du Telegraphe est sur le site officiel. Et l’explicatif sur le système d’abonnement au Telegraphe aussi.

François Veillon est “le fil qui parle”, et qui fera parler

Le Telegraphe c’est le projet d’un homme. Alors un immense bravo à l’investisseur et directeur artistique François Veillon, aussi gérant de l’entreprise familiale Le Vitaliseur de Marion (auprès de qui j’espère secrètement suivre prochainement des cours de cuisine). Je ressens une belle synergie, et ça me conforte encore une fois dans l’idée que Toulon bouge… à suivre de très près donc. Le Telegraphe va devenir The New Place To Be.

François Veillon @LeTelegraphe from Le Telegraphe on Vimeo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *